La poésie des soleils couchants.

Le soleil couchant.

L’air parfumé me grise, ô toi douce campagne,

Quand l’éclat du soleil se couche sur tes champs.

Les cris se font plus sourds, seuls parfois quelques chants

Résonnent au lointain, clair pays de cocagne.

L’horizon va se teindre et déjà sur les branches

Je vois poindre le feu de son lit rouge sang.

(http://nell-touche-a-tout.over-blog.com/2017/03/le-soleil-couchant-poeme.html)

About montrealexblog

Baratineur est une trouvaille pour un espion
This entry was posted in Français. Bookmark the permalink.

Leave a Reply